La Gazette de Gouzy

> Réflexion, expérimentations et luttes sociales

Login

 

Envie de papier ?

Rendez-vous dans l'un de nos points de diffusion

... ou commandez-nous un exemplaire (par mail contre participation de 1,76 aux frais d'envoi) !

État des dons:

1 282,50 € sur 1 500,00

86%

SOUTENIR

LES DESSINS À CHAUD


Voir tous

Lire la Gazette

Prochain numéro
à l'automne 2018

Restez informé:

Votre mail:


Retrouvez Gouzy sur:

Facebook

Twitter

Framasphere


Aidez nous à diffuser
la Gazette

 

NOUS VOULONS
DES COQUELICOTS

Nous voulons des coquelicots !
Pour plus d'info, cliquez-ici

Vous avez dit La Gazette de Gouzy ?

le 08/10/2017 à 00:58, modifié

La Gazette de Gouzy est le 1er journal dessiné de la décroissance en France ! Publication quadrimestrielle, elle entend rendre « accessible » via la Bande Dessinée certains débats et expérimentations ; elle se fait par ailleurs l'écho de luttes sociales. La gazette est à retrouver gratuitement, tous les quatre mois, en version papier dans ses points de diffusion ou en version numérique sur son site internet.

La Gazette de Gouzy voit le jour fin 2014. Il s'agit alors de faire entendre une « autre » voix que celle des médias dominants, de relayer des informations et des réflexions « alternatives » par le biais de la Bande Dessinée. Cette dernière peut permettre de toucher un plus large public et de rendre « accessible » certains débats. C'est une conviction. Après trois années d'existence, 12 numéros et la publication d'un « recueil de soutien », le collectif informel qui, jusqu'alors, éditait et diffusait la gazette se transforme en association loi 1901. Le journal se dote d'un directeur de la publication et une nouvelle « maquette » de la gazette, plus étoffée, voit le jour. De nouvelles rubriques apparaissent, la couverture se colorise et la gazette prend son envol ! En 2019, La Gazette de Gouzy devient le 1er journal dessiné de la décroissance en France.

 

La Gazette de Gouzy repose principalement sur la passion de deux frères pour la Bande Dessinée, qui voient en elle un moyen de contribuer à « changer le monde ».

 

Matthieu Blorville est le dessinateur et le directeur de la publication de la gazette. Fin 2011, pendant une nuit d'hiver, il eut l'intuition d'un petit personnage qui s'exprimerait à sa place : Gouzy était né. Convaincu de l'importance de mettre en œuvre ses convictions, Matthieu est militant syndical et membre actif d'une AMAP (Association pour le Maintien d'une Agriculture Paysanne). Il est par ailleurs ouvrier dans une imprimerie de la Vienne (86).

 

Gwenhaël Blorville est le rédacteur en chef et le porte-parole de la gazette. Docteur en sociologie, il a choisi de mettre son énergie au service de la vulgarisation des savoirs et du partage, auprès du plus grand nombre, des expérimentations et des alternatives possibles.

 

« Je suis convaincu que produire des connaissances n'est pas suffisant pour mettre fin aux dominations et rendre la société moins inégalitaire. Rendre ces « découvertes » accessibles et appropriables par tout un chacun, voilà le véritable enjeu ! »

 

 

La Gazette de Gouzy a par ailleurs deux "PARRAINS" : Paul Ariès et Vincent Liegey, tous deux "penseurs" de la décroissance en France. Paul Ariès est politologue et délégué de l’Observatoire international de la gratuité. Vincent Liegey est essayiste et coauteur d’ Un Projet de décroissance (Éditions Utopia, 2013).

 

La Gazette de Gouzy est membre de la Coordination Permanente des Médias Libres (CPML), laquelle regroupe plus de 60 médias indépendants désireux d' « une autre information » : Fakir, Reporterre, Basta !, Lutopik, L'âge de faire, Politis… Pour en savoir plus : http://medias-libres.org/

 

Mentions légales.


Les commentaires

Soyez le premier à commenter.

Pseudo:

Mail:

Votre message:

Question : Quelle est la couleur du cheval blanc ?

Réponse :

^